AccueilVers une économie patrimoniale des retraités

conférence-débat : « Vers une Économie Patrimoniale des Retraités ? Les réformes dans les pays de l’OCDE »

Le 18/02/2016 au CREAD

 

La Division Firmes et Économie Industrielle a accueilli Le Pr. Ahcène Amarouche qui a animé une conférence-débat autour de son dernier ouvrage « Vers une Économie Patrimoniale des Retraités ? Les réformes dans les pays de l’OCDE ».

Le présent ouvrage traite de la question des retraites dans les pays de l’OCDE que l’on peut brièvement caractériser comme pays industrialisés à économie de marché constituée. Il s’intéresse plus particulièrement aux réformes entreprises ou en cours dans ces pays depuis le milieu des années 1990, pour les situer in fine dans les processus de changement qui affectent présentement le marché du travail dans sa structure comme dans sa configuration et plus généralement dans l’entière économie. Ces réformes posent le problème de savoir si l’on ne s’achemine pas vers la prédominance d’une économie financiarisée de patrimoine sur les économies monétaires de production au sens de Keynes qui se trouveraient dès lors contraintes par des exigences de rendement hors d’atteinte de leur potentiel productif, entendu comme la combinaison du capital technique sous ses diverses facettes et du travail dans ses multiples déterminations et qualifications. En raison des développements exponentiels du capital technique sous l’effet d’incessantes innovations technologiques qui en accroissent fortement le coût d’amortissement, la compétition entre pays que la mondialisation a rendue féroce ne semble pouvoir être soutenue dans chacun d’eux qu’en comprimant à l’excès le coût social du travail domestique, que le chômage massif d’une part, l’allongement de la durée de vie des travailleurs en fin d’activité d’autre part, rendent incompressible sans de profondes réformes du marché du travail et plus fondamentalement du statut du travailleur salarié. La réforme des systèmes de retraite s’inscrit dans cette occurrence comme l’épine dorsale des changements envisagés. Mais est-elle de nature à remédier au problème autrement plus prégnant de l’emploi dans un monde à la population vieillissante où le chômage frappe pourtant tout autant les travailleurs jeunes que les travailleurs âgés ?Quoique cette problématique déborde largement la question de la réforme des retraites objet de la présente étude, cette dernière n’en est pas moins en effet symptomatique de l’émergence de nouveaux paradigmes dans les économies de marché constituées. Il est quasi-certain que de grands bouleversements surviendront dans les deux décennies à venir sur les deux versants – social et économique – de cette problématique; bouleversements qui engageront le devenir des pays industrialisés à économie de marché et, dans leur sillage, le devenir de tous les pays de la planète aujourd’hui soumis à la logique implacable des marchés financiers. Aussi est-ce dans les pays de l’OCDE que se joue la partition la plus en lien avec les problèmes de société d’un futur pas si lointain en somme. C’est à ces problèmes que tentera d’introduire la présente étude en les abordant sous l’angle étroit mais combien actuel de la réforme des retraites.

 

Programme

10h00 – 10h10 : Ouverture de la séance, Nacer Eddine Bouchicha (modérateur), Chercheur CREAD
10h10 – 10h50 : Présentation de l’ouvrage, Pr. Ahcène Amarouche à l’Université Akli Mohand Oulhadj de Bouira et chercheur associé au CREAD;
10h55 – 11 -20 : Discutante, MC(A). Fadila Akkache, à l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou et chercheure associée au CREAD;
11h25 – 12h00 : Débat

CREAD © 2014-2017. Tous droits réservés.