AccueilLes usages des approches quantitatives et qualitatives pour le développement

Programme National de Recherche en Economie 27
PNR Douanes/CREAD : La relation Douanes-Usagers,
Les conditions d’amélioration de la qualité de service Contrat de recherche N° 042 du 04-06-2011

arrow 01 Workshop

Les usages des approches quantitatives et qualitatives pour le développement

CREAD, Alger, les 7 et 8 octobre 2013

L’atelier a pour objet de discuter les rapports entre approches qualitatives et quantitatives dans les recherches appliquées au développement. Les théories des différentes disciplines ont dépassé la radicale opposition entre les deux types d’approches : l’injonction « d’aller sur le terrain » voire l’ethnographie comme méthode ponctuelle traversent les disciplines historiquement quantitativistes ou modélisatrices tandis que les chercheurs en anthropologie et en sociologie choisissent parfois de remettre en chiffres des données qualitatives ou utilisent les données quantitatives pour construire des typologies, évaluer des opportunités de recherche.

Deuxième élément de contexte, les terrains de recherche appliquée au développement forment un espace de liens forts entre les chercheurs et les acteurs politiques et techniques, nationaux et internationaux. La pratique de recherche dépend, parfois financièrement, d’une demande sociale qui pose une problématique s’imposant aux chercheurs au même titre qu’à des experts. Même s’ils peuvent la questionner, la demande conditionne en partie la forme des résultats de recherche, leur expression en « modèles », « chiffres », « typologies » ou « études de cas » donc les méthodes utilisées. À ce titre, les donateurs entendent de plus en plus estimer les effets de l’aide publique au développement et les recherches quantitatives sont fortement sollicitées, à titre d’expertise.

En réunissant des chercheurs et des doctorants des différentes disciplines et des praticiens issus des organisations internationales, cet atelier propose une forme originale de dialogue sur les pratiques et les attentes des différents acteurs du développement. L’atelier discutera des dimensions épistémologique et éthique des recherches quantitatives et qualitatives appliquées au développement : l’agencement des méthodes dans les projets de recherche, les usages sociaux des résultats selon qu’ils sont quantitatifs ou qualitatifs et le positionnement des chercheurs au sein de dispositifs d’expertise imposant des formes précises de productions de connaissance.

Le Centre de Recherche en Économie Appliquée pour le Développement et le Centre Norbert Elias (CNE, unité mixte de recherche française, Centre National de la Recherche Scientifique et École des Hautes Études en Sciences Sociales, Marseille) structurent leur collaboration autour d’un groupe de chercheurs, issus de différentes disciplines (anthropologues, économistes et sociologues) et ouverts au dialogue avec les représentants des institutions du développement.

Cet atelier fait suite à une collaboration existante sur un projet de recherche portant sur les rapports entre les douanes algériennes et ses usagers. Cette étude a permis de mettre en oeuvre des pratiques de sociologie quantitative. Elle a soulevé des questions de méthode et de rapports avec les praticiens qui seront traitées en suivant trois objectifs. Le premier, d’ordre scientifique, est de présenter des communications destinées à publications. À ce titre, un numéro spécial de la revue du CREAD pourrait d’ores et déjà accueillir les communications sélectionnées. Le deuxième, d’ordre technique, est d’explorer, à partir des différents terrains en cours ou en projets présentés par les chercheurs et les représentants des bailleurs, des opportunités de coopération de recherche mettant en valeur la complémentarité des approches qualitatives et quantitatives. Le troisième, pédagogique, est de proposer aux étudiants et doctorants algériens et français des cas concrets de projets de recherche agençant quantitatif et qualitatif.

L’atelier sera organisé en deux journées de communications présentées devant un public de chercheurs, de praticiens du développement et de doctorants. Les intervenants seront des chercheurs, des praticiens et des doctorants.

Enfin, les meilleures communications seront sélectionnées pour constituer le numéro spécial des cahiers du CREAD pour 2014.

img1 img2  img3
 img4  img6  firme

arrow 01 Programme

Lundi 07 octobre 2013
 09h00 : 09h15

Ouverture de l’atelier par M. Y. FERFERA, Directeur du CREAD

 09h15 : 09h30 Présentation des objectifs et attentes de l’atelier par M. BENGUERNA ; M. BOUAZZOUNI ; T. CANTENS
  Domaine 1 :                                            Les finances publiques
 09h30 : 12h00

Modérateur : A. NAFA

A. MESSAÏD ; M. BENGUERNA ; M. KADI ; B. BOUCHENAF ; A. GUEDJALI : Approche qualitative et quantitative dans la relation Douane-Usagers (PNR CREAD/Douanes) : contenus et limites.

B. LAPORTE : Évaluer et taxer la rente minière : l’expert entre théorie et pratique.

S. BILANGNA : Mesurer le temps de passage en frontière : techniques de quantification appliquées.

Pause-café

A. M GEOURJON : Les programmes de vérification des importations à la lumière de la théorie de l’agence : de la pratique à la théorie et inversement.

G. RABALLAND : L’apport d’une approche qualitative pour la quantification du commerce informel : une application à la Tunisie.

 12h00 : 13h00  Débat
 13h00 : 14h30  Déjeuner
 Domaine 2 :                                            Questions de terrains et de méthodes (01)
 14h30 : 16h30

Modérateur : N. BOUCHICHA

T. KENNOUCHE : la problématique : questionnements critique et éthiques sur la société.

L. GARDELLE, M. BENGUERNA, A. GUEDJALI ; A. ALI BENALI ; A. NAFA : L’approche quantitative et qualitative dans l’étude des trajectoires professionnelles : cas des jeunes ingénieurs magrébins formés en France.

M. LASSASSI : Réseaux sociaux et insertion sur le marché du travail en Algérie.

M. C. BELMIHOUB : Les données quantitatives pour le management : un enjeu et une vulnérabilité pour les entreprises

 16h30 : 17h30                           
Débat



 Mardi 08 octobre 2013
 Domaine 3 :                              Questions de terrains et de méthodes (02)
 09h00 : 12h00
   

Modérateur : Y. CHARBIT

A.ALI BENALI : Statut des archives dans l’analyse socio-historique : cas de l’école nationale du pétrole à Strasbourg (1919-1940).

T. CANTENS : Des mots des chiffres : Anthropologues et Experts.

Pause-café

C. PARIZOT : Israël Palestine sous les cartes : une expérience anthropologique de réseaux à travers les murs.

N. HAMMOUDA : Aspect méthodologique des enquêtes auprès des ménages en Algérie bilan et perspectives.

E. OUCHALAL : Vers une socioanalyse des raisons d’agir des femmes entrepreneures Algériennes.

 12h00 : 13h00 Débats
 13h00 : 14h30 Déjeuner
 Domaine 4 :                              Société, environnement et pauvreté
 14h30 : 16h30

Modératrice : A. M GEOURJON

Y. CHARBIT : La théorie du changement et de la réponse, un nouvel agenda pour la recherche en Afrique sub-saharienne.

V. PETIT : De la mesure statistique à la compréhension anthropologique des mutilations génitales féminines à Djibouti : saisir le changement social.

K. BOUCHERF : De la continuité théorie méthode.

L. HADJ : Mesure de la pauvreté relative en Nouvelle-Calédonie et évaluation de la politique de rééquilibrage.

 Domaine 5 :                      Conclusions, perspectives de publications et de recherches
 16h30:17h00       
Modérateurs : M. BENGUERNA & T. CANTENS
CREAD © 2014-2017. Tous droits réservés.