AccueilLes effets contrastés de l’intervention des laboratoires pharmaceutiques étrangers

Retour

Les effets contrastés de l’intervention des laboratoires pharmaceutiques étrangers dans le secteur algérien de l’industrie pharmaceutique

 

Ouerdia BELLAHCENE
Mohamed Yassine FERFERA

 

Résumé

Cet article aborde la problématique liée à l’intervention des laboratoires étrangers dans le secteur pharmaceutique algérien. L’actualité plutôt que la nouveauté de ce débat témoigne de la dimension stratégique accordée par les pouvoirs publics à cette intervention dans le cadre d’une politique de l’Etat algérien orientée vers l’édification d’une industrie pharmaceutique locale. Mais, la présence des laboratoires, annoncée comme une opportunité de développement des capacités nationales, aboutit à des résultats mitigés. En nous basant sur un corpus théorique relatif aux modalités d’internationalisation et des accords interentreprises, nous avons tenté d’identifier les modes d’intervention de ces laboratoires (investis-sement direct ou mode hybride) et leurs effets sur le secteur de l’industrie pharmaceutique algérien et sur le groupe industriel Saidal.

CREAD © 2014-2017. Tous droits réservés.