AccueilLa ferraille et la consommation nationale en acier

La ferraille et la consommation nationale en acier 

Mahmoud MAGHLAOUI

 

Résumé

L’Algérie exporte depuis 2004, en moyenne, 550 mille tonnes de ferraille par an. Cet article analyse l’offre et la demande de cet input stratégique pour la sidérurgie sur le marché national et tente d’établir les liens qui pourraient exister entre la consommation nationale en acier, en forte hausse, et la capacité du pays à régénérer ses gisements de ferraille. Il ressort de nos travaux que la consommation nationale en acier, telle qu’elle est structurée, accentue la prédominance de la ferraille «âgée» et produit peu de ferraille «neuve». Ceci nous laisse à penser que la régénération de l’offre est le fait du rajeunissement accéléré du parc de biens de consommation finaux et des programmes de renouvellement et de démolition. De ce fait, la ferraille exportée provient essentiellement de produits en fin de vie.

CREAD © 2014-2017. Tous droits réservés.