AccueilL’insuffisance rénale chronique terminale en Algérie

L’insuffisance rénale chronique terminale en Algérie: aspects épidémiologiques et économiques

 

Taous CHEURFA
Nouara KAÏD TLILANE

 

Résumé

L’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) est un problème majeur de santé publique aussi bien dans les pays développés qu’en voie de développement. Sa prise en charge génère un coût conséquent qui se reflète tout d’abord dans les coûts directs liés aux différents traitements de la pathologie. Il se reflète également dans les coûts indirects associés aux pertes que la maladie occasionne en termes d’activité économique. L’objectif de cet article est triple. Il s’agit d’abord d’analyser les données épidémiologiques algériennes sur l’IRCT. Puis, nous procéderons à une évaluation du coût hospitalier de la prise en charge d’un insuffisant rénal chronique au stade terminal au niveau du CHU de Béjaïa. Nous tenterons enfin d’identifier les facteurs qui entravent le développement de la greffe rénale en Algérie, qui trouve pourtant sa justification économique, pour proposer des recommandations à même de permettre son développement.

CREAD © 2014-2017. Tous droits réservés.