AccueilL’accession de l’Algérie à L’OMC

L’accession de l’Algérie à L’OMC entre ouverture contrainte et ouverture maîtrisé  

Mehdi ABBAS

 

Résumé

Cet article développe une analyse d’économie politique de l’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce. Il relativise l’argument des gains commerciaux et productifs pour mettre en avant les transformations institutionnelles dont est porteur le processus d’accession et dont pourrait bénéficier l’économie algérienne. Ce sont les compromis d’économie politique interne à l’Algérie qui expliquent la durée de la procédure. Celle-ci induit de transformations réglementaires qui agissent sur les dispositifs re-distributifs socioéconomiques et sociopolitiques qui conditionnent la légitimité et la stabilité du régime politique algérien. L’article conclut à la conflictualité des adaptations normatives et institutionnelles et fait dépendre l’avancée du processus de la capacité des autorités algériennes à gérer cette conflictualité.

CREAD © 2014-2017. Tous droits réservés.