AccueilArmature urbaine, aménagement du territoire et urbanisation

Armature urbaine, aménagement du territoire et urbanisation : Le nouveau visage de l’Algérie, 50 ans après.

L’Algérie vient de réaliser en 2008 son 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat depuis l’indépendance du pays. Les résultats de l’exploitation partielle des données issues de ce recensement, celles relatives en particulier aux changements intervenus dans les modes d’occupation du territoire et ses modalités de peuplement, présentent des tendances lourdes continuant et confirmant les évolutions constatées dans le passé : formidable vigueur de la croissance urbaine, littoralisation de cette croissance et mouvement de rééquilibrage de l’armature urbaine en direction des espaces intérieurs. Ils révèlent également des évolutions plus fines et contrastées qui traduisent des processus de plus en plus complexes de restructuration de l’ensemble des rapports de la société algérienne à son espace. De nouvelles situations et configurations territoriales sont apparues ces dix dernières années : phénomènes de conurbation qui n’intéressent  plus seulement les grandes agglomérations du nord, mais des villes sahariennes, développement de nouveaux pôles urbains dynamiques et attractifs ne devant rien à la planification territoriale, création ex-nihilo de villes dortoirs nouvelles, etc. et d’autres faits d’urbanisation, apportant leur lots de découvertes et de remises en question des connaissances que nous avions sur la question.

Ces évolutions et ces changements constatés à un niveau macro sociétal à partir du recensement, restent cependant au stade préliminaire d’exploitation et d’analyse. Ils restent à compléter et à parfaire par un travail d’affinement conceptuel et méthodologique qui permettrait à la fois d’en saisir les significations les plus pertinentes au regard du développement du pays et leurs retombées en terme de savoirs opérationnels et de méthodologies d’analyse et d’intervention.

Des questions conceptuelles fondamentales comme celles concernant la nature même des concepts, indicateurs et définitions conventionnelles permettant la mesure des faits d’urbanisation, de mobilité des populations, de classements et taxinomies autorisant la comparaison interne et internationale, etc. restent en suspens. D’autres interrogations portant sur l’inférabilité des constats établis du niveau macro sociétal au niveau méso ou micro local,  intégrant des dimensions d’analyse spatiales, économique et sociologique à partir d’une posture méthodologique plus qualitative à l’échelle du local où les véritables changements s’opèrent, s’affirment avec acuité. Des questionnements d’ordre transversal autour d’objets d’investigation plus précis, comme par exemple la question des mobilités (migrations internes et exode rural), les problématiques centrées autour des facteurs  d’impulsion du développement local, de l’évolution de la ruralité, point aveugle des études académique, la question de l’impact en terme d’aménagement du territoire et de structuration des sociétés locales des politiques volontaristes d’injection de ressources publiques (infrastructures, équipements, et…) et d’autres objets plus complexes encore gagneraient enfin à être défrichés et illustrés par des études monographiques.

C’est dans cet esprit que la  revue “Les cahiers du CREAD” lance un appel à contribution  sur une thématique très large et ouverte : celle de l’analyse des changements dans les modalités d’occupation et de peuplement du territoire algérien 50 années après le recouvrement de l’indépendance du pays.

Tous les chercheurs algériens ou étrangers versés dans ces problématiques, de quelque discipline qu’ils soient (géographie, économie, sociologie, démographique, statistiques, etc…) sont invités à proposer leurs contributions sous la forme de projets d’articles, sous les conditions suivantes :

1)  Que ces articles soient inédits et construits autour de données statistiques et empiriques récentes ou actualisées;

2) Qu’ils s’intègrent dans les axes de recherche identifiés ci-dessous ;

3) Qu’ils soient rédigés selon les spécifications techniques éditoriales de la revue.

 

Les axes de contribution suggérés :

1 – Les aspects conceptuels et méthodologiques :

- Discussion des indicateurs et instruments d’analyse et de mesure des faits d’établissement territorial et urbain ;

- Propositions de modèles d’analyse théorique en économie urbaine et régionale à partir d’études de cas ;

- Analyse critique des instruments et indicateurs statistiques utilisés par les organismes de collecte et de traitement  des données statistiques ;

- Les théories sur l’urbanisation : état des lieux et applications locales.

- Urbanité et citadinité dans les villes algériennes d’aujourd’hui.

2 – Les thématiques transversales :

- Les mobilités de populations : Exode rural : réalité ou fantasme ? Les migrations internes et les mobilités résidentielles inter et intra urbaines, leurs facteurs, déterminants et formes, etc.

- Le monde rural : un monde en reste ?

- Les dynamiques de territorialisation par le haut et par le jeu des acteurs locaux ;

- Formes et dynamiques contrastées de conurbation ;

- Les effets de restructuration territoriale sur les marchés foncier et immobilier,

- Etc.

3 – La dimension locale :

- Ségrégation, mixité, mélange : la question de la structuration sociale dans les villes algériennes ;

- Morphologies urbaines, morphologies sociales : la socio géographie du peuplement des villes ;

- Processus de métropolisation (ou de dé-métropolisation) régionale

- Les nouveaux pôles de croissance urbaine : caractéristiques et déterminants ;

- Villes sahariennes versus villes oasiennes ;

- Stratégies résidentielles et pratiques sociales ;

- Les nouvelles figures du quartier

 

Le coordinateur du numéro :

Prof. SAFAR ZITOUN Madani

 

Échéancier :

Date limite d’envoi des résumés de contribution : 15 mai 2012

Date de réponse du comité de lecture : 15 juin 2012

 

Format du résumé :

En caractère Times New Roman, taille 12, simple interligne, 2500 signes (espaces non compris).

 

Adresses d’envoi des contributions :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (Safar Zitoun Madani)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (Nacer Eddine Hammouda, CREAD)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (Nacer Eddine Hammouda, CREAD)

CREAD © 2014-2017. Tous droits réservés.