Accueil Adhésion à l’OMC et développement industriel

Adhésion à l’OMC et développement industriel

 

Risques et opportunités de
l’adhésion de l’Algérie a l’OMC :
un essai de mesure
L’ouverture de l’économie nationale :
effets et impacts
L’ouverture économique :
effets et impacts
Adhésion à l’OMC et développement industriel
Domiciliation Centre de Recherche en Economie Appliquée pour le Développement (CREAD)
Porteur du projet Spécialité Adresse Professionnelle Téléphone Courriel
BENABDELLAH
Youcef
Economie Cité des Asphodèles Bt B2 apt 12
Ben Aknoun- Alger
021384673
0661498971
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Résumé    
   L’objectif e ce projet consiste à mettre en évidence les forces et faiblesse du secteur industriel hors hydrocarbures dans la perspective de l’adhésion du pays à l’OMC. La question est primordiale sachant l’importance stratégique avérée de ce secteur dans l’expérience de certains pays asiatiques et latino américains qui ont su profiter des opportunités qu’offre la mondialisation. En partant d’une analyse des faits historiques, il s’agira de montrer en quoi un certain seuil de développement industriel est requis pour absorber les chocs liés à l’ouverture ( diversification, capacités d’absorption technologique, diffusion des externalités etc.) la désindustrialisation, en oeuvre dans le pays depuis le début de la décennie quatre-vingt-dix ( le secteur industriel hors hydrocarbure connait une baisse relative de sa croissance, de sa part dans le PIB et de sa contribution à la croissance du PIB), expose le pays à se mondialiser par une spécialisation dans les produits primaires (hydrocarbures). L’analyse globale laissera place à une analyse fine au niveau du secteur, du produit et positions du système harmonisé (HS avec 4,6 et 8 chiffres) pour préciser la position concurrentielle de l’industrie hors hydrocarbures de l’Algérie dans le monde, dans la zone Euromed et dans la sous région du Maghreb. Les résultats permettront de mettre en évidence : i ( la pertinence et les limites des politiques passés dédiées a l’industrie ( privatisation, mise à niveau, incitations, micro entreprises etc.) et ii les politiques éventuelles à mettre en oeuvre pour réindustrialiser le pays (diversification du PIB et des exportations ) tout en améliorant les capacités compétitives du secteur (investissements de productivité, aspects matériels et immatériels, incitions financement etc).

 

 

Chercheur  Adresse Professionnelle  Spécialité   Grade
CHETTAB Nadia Université Badji Mokhtar ; BP 12
Sidi Amar, Annaba
Economie Professeure
KERNANE Abdehamid ENSSEA, 11 chemin DOUDOU
MOKHTAR, Ben Aknoun
Economie industrielle Maître de conférences
BELARBI Yacine Centre de Recherche en Economie
Appliquée pour le Développement
Economie industrielle Maître de recherche à habilitée
ABBAS Mahdi UFR ESE BP 47 ; 38040
Grenoble, cedex 9 ; France
Economie industrielle Maître de conférences
 Partenaire socio-économique  Adresse Professionnelle  Spécialité  Grade
BELARIMA Mohamed Elhadi Ministère du commerce, cité
Mokhtar, Mohammadia, Alger
Relation avec l’OMC Directeur
CREAD © 2014-2017. Tous droits réservés.